la justice,la justice ???

 

Il est de notre devoir de vous informer sur ce qui est arrivé à l’un de nos  adhérents.  (article diffusé avec l’autorisation de la dépêche.)

 

Résumé des faits :

 

   

Ci-dessous l’article de la Dépêche du midi du 18 Septembre 2013.

 

Une famille villemurienne, Marie-Reine et René Battistella, vit une situation des plus paradoxales et pour le moins cauchemardesque. Victime de l’effondrement d’une construction à peine terminée, elle se voit réclamer par l’assurance du constructeur responsable du sinistre le montant des dommages pris en charge à l’origine.

Les faits remontent à il y a cinq ans. Après avoir échappé à l’effondrement d’une construction récemment terminée, l’assurance de l’artisan a assumé les frais de mise en sécurité du lieu. Cette opération imposée par décision de l’expert du tribunal a soulevé objections et réserves, en particulier de la famille victime de l’accident, qui ne furent pas entendues ; défaut d’appréciation de la situation, décision anormalement hâtive ont abouti à choisir «un remède pire que le mal».

Au bout de cinq longues années d’un procès qui se conclut par l’absurde, cette famille à bout de force ne voit toujours pas la fin de son cauchemar ; pire, l’artisan, reconnu en appel entièrement responsable de l’effondrement de sa construction, met son EURL en liquidation, échappant au paiement des dommages ; l’assurance, dégagée de son obligation de soutien à la faveur d’une clause de non-garantie, réclame à la famille victime le remboursement des travaux de sécurisation imposés par l’expert au moment du sinistre, une somme qui dépasse les 200 000 euros !

Biens hypothéqués

Cette famille qui n’a toujours pas reçu les dédommagements auxquels elle avait droit depuis l’accident vient de voir ses biens hypothéqués jusqu’au remboursement de la somme en question… La famille est désormais à la merci de l’assurance. Le paradoxe de sa situation se résume en ces termes : après avoir été victime d’un artisan incompétent, c’est le fruit de toute une vie de travail, et d’honnêteté, qu’ils risquent de perdre sous le coup d’une décision de justice qui accorde aux assurances le droit de récupérer leur mise sur les victimes elles-mêmes ainsi soumises à une véritable spoliation.

Plongée dans un profond désarroi, et totalement désemparée, cette famille s’en remet désormais à l’opinion publique. Elle entend ainsi sensibiliser et rassembler un maximum de personnes autour d’un comité de soutien.

Contact : Famille Battistella 14 rue jules ferry31340 villemur-sur-tarn 

Dernière minute

Petite chance d'une issue  heureuse!

 Après avoir  contacté Julien Courbet (émission "sans aucun doute"), un cameraman est venu  filmer sur place   l'émission est   passée  sur la 10 .

Dans l'attente d'un dénouement Heureux  ?????

 

 


Réagir


CAPTCHA