Assemblée Génerale 2015

 

Pour visualiser les photos et films ,cliquer ICI

 

 Info, sur notre Assemblé Générale à MASSIAC  (cantal)

 

 

Reportage la dépêche 

 

 
ARTICLE sur le MONDE DU CAMPING CAR n°276
 
Commerces
 
Tout Massiac aime les camping-cars”,
 
suite à l'enquête lancée par la municipalité
 
A Massiac, dans le Cantal, l'adjoint au maire Alain Boyer a décidé de mener une enquête auprès des camping-caristes qui s'arrêtent dans la commune. Son objectif: convaincre ses concitoyens que l'accueil des camping-cars est synonyme de bénéfices économiques. Il nous envoyé les résultats de ce sondage : en 2014, on peut raisonnablement estimer à plus de 111.300€ les dépenses effectuées par les camping-caristes dans la commune. Une moyenne de 72€ par couple.
 
Lorsque nous contactons les municipalités pour actualiser notre Guide national des Aires de Services, nous prenons parfois connaissance d'initiatives locales tout à fait remarquables. C'est le cas à Massiac (Cantal), où un adjoint au maire, M. Alain Boyer, a voulu convaincre ses concitoyens que les camping-caristes sont aussi des consommateurs.
 
Une aire d'accueil en bord de rivière Avant tout, plantons le décor. Massiac est une commune de 1800 habitants, située entre Issoire et Saint-Flour, non loin des bretelles de l'autoroute A75. Massiac bénéficie du label Village-étape, un label qui n'est pas spécifiquement pensé pour les camping-caristes, mais plutôt pour les usagers des autoroutes. La commune est équipée d'une aire d'accueil située en bord de rivière, proposant une quinzaine d'emplacements, où l'on peut faire étape gratuitement. “15 places sur l'herbe en bordure de rivière et 12 places sur le bitume pour l'hiver”, précise l'adjoint au maire. Les services (plein d'eau et vidanges), sont facturés 2€.
 
Les retombées économiques en question M. Boyer nous explique les raisons qui l'ont incité à entreprendre un sondage. “A l'origine, nous avions une aire de services dans le centre-ville, près de la gare. Les camping-caristes arrivaient, installaient les tables et les chaises… Certains Massiacois se plaignaient. Alors quand on a rénové la place, on a cherché un emplacement pour créer une aire d'accueil. Ma priorité, c'était de trouver un terrain proche du centre-ville. Je sais qu'il y a trop de communes où les camping-cars sont relégués loin du centre. On a donc trouvé un emplacement près de la rivière. Ce site est en zone rouge [en raison des risques d'inondations, NDLR] alors la borne a été installée un peu plus loin, près du gymnase. Une fois cette nouvelle aire mise en place, quelques commerçants continuaient à se plaindre, pensant que les camping-cars arrivaient les soutes pleines et n'achetaient rien dans les commerces.”
 
“J'ai mis en place cette enquête pour faire comprendre en premier lieu à la municipalité des retombées économiques des camping-caristes. Par la suite j'ai réuni les commerçants pour les informer des résultats.” M. Boyer a voulu rétablir la vérité par les chiffres, et nous ne pouvons que lui donner raison. Il saisit d'ailleurs toute occasion de faire connaître cette initiative. “J'en parle à chaque réunion du label Village-Etape et au Conseil général.” L'élu massiacois a aussi été sollicité début octobre 2015 : “Du 1er au 5 octobre, la commune a accueilli l'assemblée générale de l'association Camping-Car Club Sud. 120 camping-cars étaient réunis dans la ville. Et parmi ces visiteurs, certains ont des responsabilités dans leur commune. Ils sont repartis avec des exemplaires du questionnaire, pour pouvoir mener la même expérience chez eux.”
 
Un questionnaire remis aux camping-caristes Le sondage en question prend la forme d'un petit questionnaire, déposé dans une boîte à l'entrée de l'aire de services. Sur ce questionnaire, le visiteur est invité à indiquer son département d'origine, la durée de son séjour et le nombre de personnes dans son véhicule. Le camping-cariste indique aussi et surtout s'il a fait le plein d'essence sur le territoire de la commune, et pour quel montant. Enfin, quelques cases permettent d'indiquer quels commerces le visiteur a fréquentés et à quelle somme totale il estime ses dépenses. A côté de la première boîte contenant les questionnaires vierges se trouve une boîte à lettres, où les camping-caristes peuvent déposer le questionnaire rempli. La participation à ce sondage est donc une démarche volontaire.
 
Oui, nous consommons… M. Boyer nous a communiqué les statistiques correspondant aux enquêtes des années 2013, 2014 et 2015 (qui n’étaient pas terminée au moment où les documents nous ont été adressés). Prenons l'exemple de l'année 2014, qui est achevée mais reste proche de nous. Entre le 1er janvier et le 22 novembre, 200 camping-cars avaient répondu au questionnaire. Soit un total de 434 personnes, et des dépenses annoncées de 3.662€ d'essence et 11.178€ dans les commerces. M. Boyer estime que 2.000 camping-cars se sont effectivement arrêtés sur le territoire de la commune pendant l'année 2014. “Je passe devant pratiquement tous les matins, et à chaque fois, je compte. En 2015, nous atteindrons le chiffre de 3.000 véhicules.” Mais l'étude étant approximative (les camping-caristes n'ayant pas répondu sont peut-être ceux qui consomment le moins), l'élu local a préféré recourir à une estimation basse de 1.500 véhicules. Il obtient à la fin de ce calcul un chiffre d'affaires de 111.300€. Pas si mal pour une aire gratuite, sur laquelle les séjours se limitent généralement à une ou deux nuits (en moyenne 1,5 nuit sur l'année 2014).
 
Une aire et un camping On comprend que les commerçants et la municipalité aient été finalement convaincus. “Bilan, tout Massiac aime les camping-cars”, nous écrit Alain Boyer, avant d'ajouter que la municipalité gère aussi le camping, lequel accueille un certain nombre de camping-cars. Mais l'enquête de la municipalité n'a pas pour seul effet d'améliorer l'image des camping-caristes dans la commune…
 
Améliorer l'aire de services Le questionnaire comporte aussi quelques lignes permettant aux camping-caristes d'indiquer leurs commentaires sur l'aire de services. On peut y lire des avis tout à fait favorables, comme celle-ci: “Aire très agréable. Places bien délimitées. A conseiller à l’autre camping caristes. Bravo pour votre commune. Aire de service impeccable.” Mais d'autres comportent aussi des suggestions pour améliorer l'aire de services. “Mieux indiquer l'aire de camping-car”, propose un visiteur venu du département de l'Ain. “Afficher les horaires des marchés”, demande un camping-cariste de Haute-Garonne. “J'ai utilisé ces informations pour améliorer l'aire et cela va continuer pour l'année prochaine” nous explique M. Boyer. Avec une telle politique, nul doute que les camping-cars vont continuer à affluer dans la commune… et les camping-caristes dans ses commerces! 
 
Extrait du Monde du Camping-car 
07/10/2015  par Antoine Chapenoire
 
Merci à l'organisation, Annie  et Jean Paul REBOUL 
Nous avons été : très bien reçus par l'adjoint au maire de MASSIAC Mr BOYER
Merci encore à la municipalité.


Les réactions

Avatar Maurice Auguste

très bien c'est formidable ce que vous faites !!!

Le 18-10-2015 à 19:41:04

Avatar Gérard NIAUSSAT

Notre premier contact avec le club lors de l'A.G des 4 et 5 octobre 2015, nous a beaucoup plu, merci pour l'accueil, à très bientôt
Bien amicalement.
Francine et Gérard NIAUSSAT

Le 30-10-2015 à 09:18:57

Réagir


CAPTCHA