Au Portugal Bombe lacrymogène interdite

Portugal: un camping-cariste poursuivi pour crime à cause de sa bombe lacrymogène

Résultat de recherche d'images pour

Jean-Noël voyageait tranquillement à bord de son camping-car au Portugalquand il a été contrôlé par la gendarmerie locale. Sur la demande des gendarmes, il a présenté la mini-bombe lacrymogène, qu'il transporte dans son camping-car. Autorisée en France, cette arme est interdite au Portugal. "Pour moi, c'est la douche froide d'être mis en examen à 75 ans, pour la première fois de ma vie", écrit-il. Jean-Noël nous a transmis une copie de la lettre qu'il a adressée au Consulat de France au Portugal. Un témoignage qui doit nous inciter à la prudence, il est indispensable de se renseigner sur la réglementation locale quand on voyage à l'étranger, même à l'intérieur de l'Union Européenne.


je subis un nouvel interrogatoire"

A 14 heures, je me présente au tribunal et vois une procureure qui convoque un avocat d'office et une traductrice. Elle demande une copie de mon casier judiciaire en France. A 15h30, au bureau du procureur avec un avocat et une traductrice, je subis un nouvel interrogatoire et j'atteste que je reconnais les faits. Elle me demande le montant de mes revenues, de mon épouse et si je suis propriétaire. Elle m'annonce que je suis condamné à une amende de 300€. Elle m'annonce aussi qu'elle va transmettre mon dossier au juge qui statuera, dans les deux mois, sur mon cas, et que la bombe va être analysée. Après cela, je peux disposer.

 

Provenance Le Monde du camping-car

 

et Jean Jacques PUJO

 

En sursis pendant deux mois

Jean-Noël nous a tenu informé de la suite de l'affaire. Quelques mois après son passage en comparution immédiate, il a reçu une lettre officielle du Ministère Public portugais, lui indiquant que les poursuites sont suspendues pendant deux mois, à condition:

• qu'une amende de 300 euros soit versée à l'Etat portugais. Amende déjà payée à l'issue de la comparution.
• que Jean-Noël ne soit pas à nouveau pris avec des objets ou des armes illégales sur le territoire national portugais.

 

Le Monde du Camping-car


Réagir


CAPTCHA